8 mots à bannir de votre webmarketing

4 jan

Le marketing (sur internet ou ailleurs) est avant tout une affaire de mots. Et certains mots sont de véritables repoussoirs pour les clients, contrairement à ce pensent ceux qui les utilisent.

Pour commencer ce premier article de l’année, laissez-moi vous adresser tous mes vœux de bonne santé, de bonheur et de réussite, dans votre vie personnelle et professionnelle. Et comme vous avez certainement déjà vu passer quelques dizaines d’articles de vœux et de bonnes résolutions, entrons tout de suite dans le vif du sujet.

gommeAujourd’hui je vais vous parler de mots qui fâchent.

De ces expressions que l’on retrouve souvent sur les sites professionnels, et qui donnent aux visiteurs une furieuse envie de fermer leur fenêtre.

Voici quelques-unes de ces formules éculées, que vous feriez bien d’effacer de vos pages si vous voulez que votre site se distingue et plaise à ceux qui le parcourent.

Leader sur notre marché

Il n’y a rien de négatif dans le fait d’être un leader sur son secteur d’activité, bien au contraire. Le problème c’est que généralement quand une entreprise prétend être leader sur son marché, c’est elle qui a décidé de qui faisait partie du marché et c’est aussi elle qui a fait le classement. Cette formule ne vous donne donc aucune crédibilité, elle fait de vous quelqu’un qui cherche à se rendre plus beau qu’il n’est réellement.

Si réellement vous êtes leader dans votre domaine, vous avez des preuves plus probantes que votre simple parole: présence médiatique, enquêtes ou sondages que vous pouvez reprendre, références prestigieuses, etc. Ce sont ces preuves que vous devez mettre en avant, vos clients sont assez malins pour en déduire tous seuls que vous êtes un acteur qui compte.

Orienté client

Ce terme mal traduit de l’anglais ne veut en fait rien dire. Si vos clients s’intéressent au marketing, ils auront peut-être une idée de ce qu’est une approche orientée client (et souvent ce n’est pas de cela qu’il est question), mais sinon ils ne comprendront pas ce que vous voulez dire.

N’est-ce pas le minimum pour toute entreprise digne de ce nom que de se tourner vers ses clients pour comprendre leurs attentes et y répondre au mieux?

Alors laissez tomber le jargon professionnel, et montrez à vos clients que vous les comprenez. Parlez-leur de leurs besoins, et de comment vous pouvez les aider.

Unique

Beaucoup d’entreprises prétendent être uniques, ou vendre quelque chose d’unique. Mais c’est rarement vrai.

Et même quand c’est le cas, cela ne dure jamais très longtemps. La diffusion de l’information et les cycles économiques n’ont jamais été aussi rapides, tous ceux qui innovent sont donc très vite copiés.

Insistez sur vos spécificités, dites sur quoi vous faites mieux que les autres, et expliquez pourquoi. Mais ne prétendez pas être unique, vos clients trouveront presque toujours des contre-exemples (y compris des concurrents que vous ne mettriez pas dans la même catégorie que vous).

Dépasser les attentes

Dire à vos clients que vous irez au delà de leurs attentes est le meilleur moyen de les décevoir, car cela les rend automatiquement plus exigeants. Cherchez à dépasser leurs attentes, mais n’en parlez surtout pas.

Engagez-vous sur un niveau de service que vous pouvez tenir, et donnez-leur ce que vous leur avez promis. A chaque fois. Ils seront ravis de pouvoir vous faire confiance, et de savoir à quoi s’attendre avec vous. Et si vous faites encore mieux que ce qui était prévu, ils l’apprécieront d’autant plus qu’ils ne s’y attendaient pas.

Expert

Un expert est comme un leader sur son marché: s’il l’est réellement, il n’a pas besoin de le dire. Il peut laisser les faits et les preuves (diplômes, prix, publications, etc) parler pour lui.

Les années d’expérience

Un grand classique, dont il serait temps de se débarrasser. Je ne veux pas discréditer l’expérience professionnelle, qui apporte certainement beaucoup. Mais l’expérience n’est pas l’ancienneté. Il ne suffit pas d’être là et d’attendre que les années passent pour s’améliorer automatiquement. Préférez-vous travailler avec un professionnel qui travaille depuis 2 ans et cherche en permanence à s’améliorer, ou bien un qui campe sur ses lauriers et ne s’est plus remis en question depuis plus de 10 ans?

Et par ailleurs beaucoup des choses apprises avec l’expérience n’ont en fait plus d’utilité. Réfléchissez à votre métier, et demandez-vous combien de choses se font aujourd’hui exactement comme il y a 10 ans. La réponse est probablement aucune, ou très peu.

Cela ne veut bien sûr pas dire qu’il ne faut pas valoriser votre expérience professionnelle. Mais il faut parler aux clients de ce qui les intéresse.

Parlez-leur de ce que vous avez pu faire et apprendre pendant tout ce temps. Vous avez pu travailler sur beaucoup de projets, pour une grande variété de clients. Vous avez rencontré de nombreux cas de figure, et vous êtes donc prêt à vous adapter à de nombreux imprévus. Vous serez beaucoup plus crédible et intéressant que si vous brandissez vos années de métier comme un trophée qui vous donne tous les droits (et notamment celui d’être un peu plus cher que la concurrence).

Clé en mains

Là encore, cette idée est plutôt séduisante. Mais trop souvent elle ne correspond pas à la réalité. Quel que soit le niveau de service que vous proposez, il est presque certain que vos clients devront collaborer avec vous et fournir un effort pour profiter de ce que vous leur vendez.

Si vous installez par exemple des logiciels chez vos clients, même si vous les formez il leur faudra quelque temps pour s’habituer à leur nouvel outil. Ils n’auront donc pas l’impression d’avoir une solution clé en main, qui ne leur demande aucun effort. Et ils seront déçus si vous leur aviez fait cette promesse.

VIP

Ce sigle est tabou dans l’univers du luxe. Aucune marque ni aucun professionnel de ce milieu ne songerait à l’utiliser pour parler de ses clients. Cela devrait vous mettre la puce à l’oreille.

Vous voyez d’autres expressions qui font plus de mal que de bien quand on les utilise?

Indiquez-les dans les commentaires!

Vous aimez cet article?

Recevez toutes les nouveautés par e-mail chaque semaine, avec en prime quelques bons plans exclusifs!


Votre mail ne sera ni vendu, ni échangé, ni spammé.
 

11 réponses à “8 mots à bannir de votre webmarketing”

  1. Maximilien 6 janvier 2013 à 18 h 33 min #

    Un article très intéressant et pertinent, c’est vrai qu’en y réfléchissant pour chacune de ces expressions, tu avances de argumenter tout à fait crédible. Je te rejoins complétement sur chaque point.

    Etant passionné par le webmarketing, mais plus proche du SEO depuis ses dernières années, je confirme que l’expérience de longue date ne veut absolument rien dire dans ce secteur. Pour dire, les plus anciens sont souvent les plus vieux jeu et il faut le dire : ils font rien ! Ils continuent à appliquer les préconisations qui marchaient il y a 10 ans (2/3 optimisations en interne et le tour est joué !). Bref…

    Pour expert, je pense à la même chose, je n’apprécie pas trop ceux qui se prétendent « expert ». Ils sont justement souvent loin d’être expert…

    Sinon bien vu pour l’offre clé en main et le VIP, je n’y aurais pas forcément penser ;) Merci, je partage ça sur Twitter et G+ !

    • Samuel 6 janvier 2013 à 21 h 24 min #

      Merci à toi, un retour d’un lecteur content fait toujours plaisir :)

      Et bon courage pour Web&SEO, que j’ai découvert il y a peu (forcément), et qui a rejoint ma liste d’abonnements RSS.

  2. HeyWatch 6 janvier 2013 à 18 h 58 min #

    Comment dire… entièrement d’accord avec toi sur la bannissement nécessaire de ces poncifs… expert, des années d’expérience, ….

    Dans un univers Web en pleine mutation et dont les repères changent tous les 6 mois, la notion d’expérience est toute relative!

    Mieux vaut mettre en valeur sa capacité d’adaptation, sa réactivité et justement insister auprès de ses clients sur le fait que le Net est univers en mouvement, qui évolue en permanence. Par conséquent les « experts » se font forcément plus rares ;)

    Et au passage Bonne Année à tous !

    • Samuel 6 janvier 2013 à 21 h 25 min #

      Merci, bonne année à toi :)

  3. barake 7 janvier 2013 à 4 h 02 min #

    Très sympa l’article, j’ai beaucoup appris.

    Tu expliques pour chaque mot à bannir des arguments bien avancés dont je suis totalement d’accord. Moi en tant que client si je vois « VIP », « orienté client » etc. je ne serais pas convaincu, il est important de mettre des chiffres ou des noms de clients avec lesquelles on travaille. Je partage …..

    Thanks :)

  4. Anthony 7 janvier 2013 à 16 h 35 min #

    Entièrement d’accord avec les 8 mots choisis ici ! Leader, comment une entreprise peut elle se définir ainsi, ou encore unique… Une première position sur Google ne suffit pas à dire que l’on est leader voir même unique.

    Bien trouvé cette relation entre les années d’expérience et la veille que peut assurer une entreprise plus jeune pour se développer et être meilleurs que celle qui à plus ‘année d’expérience.

    Cela en revient aussi à parler du mots expert, pour être expert dans un domaine il faut le maîtriser, et je pense pas qu’a ce jour quelqu’un en soit capable.

  5. Bruno 8 janvier 2013 à 9 h 34 min #

    Salut Samuel,

    Je te présente mes meilleurs voeux de santé, bonheur et prospérité pour cette nouvelle année.
    Je rejoins ton analyse et j’ajouterai qu’au delà des termes à éviter, il faut parfois savoir être concis.
    Je m’explique: en terme seo, on a tendance à augmenter le contenu plus ou moins artificiellement et on se retrouve parfois avec des pages qui ont perdu leur sens premier et qui feront fuir.
    Aussi hier quand on m’a demandé mon avis sur un site et que j’ai visité la page des tarifs, j’ai découvert une page qui fait fuir le client: il y avait tellement de texte (inutile) avant les premiers tarifs que j’ai dû scrollé pour les apercevoir!
    Or c’est typiquement une page qui n’a pas spécialement vocation à être bien référencée, mais qui doit au contraire être concise et complètement tournée vers le client.

    Hors sujet: je ne t’oublie pas Samuel et pardonne-moi si je ne t’ai pas encore répondu pour ton article que je n’ai toujours pas publié, mais le lancement du site en question a pris pas mal de retard. Si toutefois tu veux que je le publie sur mon principal blog, dis-le moi.
    Merci de ta compréhension.

    • Samuel 8 janvier 2013 à 11 h 40 min #

      Bonjour Bruno, bonne année et meilleurs voeux à toi :)

      Je te rejoins complètement sur la nécessité d’être concis, ce sujet mériterait un article à lui tout seul! Trop de gens n’ont toujours pas saisi que le web a besoin d’un format d’écriture bien à lui.

      Pour le guest post, moi je l’avais écrit pour ton blog principal, mais si tu penses qu’il convient pour ton nouveau site pourquoi pas. Mais il n’y a rien d’urgent de toute façon.

      • Bruno du blog de Ronchon 8 janvier 2013 à 15 h 23 min #

        Ben disons qu’à terme ce devrait t’être plus bénéfique en terme d’audience vu que ce sera un blog participatif et tu auras le droit à la meilleure formule au niveau de la soumission à l’annuaire (sans lien retour!).

        • Samuel 8 janvier 2013 à 16 h 37 min #

          OK, va pour le nouveau blog alors.

  6. teatrium 8 janvier 2013 à 9 h 37 min #

    Merci pour l’article. De nombreuses personnes se prônent expert en seo, alors qu’en fait ils ne connaissent pas parfaitement le sujet…

Plus dans Marketing
Vos emails sont-ils charismatiques?
9 manières de convaincre ses prospects
Un effet insoupçonné des images
Fermer