Content Marketing et Analytics: 8 indicateurs à connaître

21 oct

Le content marketing est devenu une des stratégies de prédilection des webmarketeurs. Il est donc crucial de savoir mesurer efficacement les résultats des actions de ce type.

content marketingVouloir proposer à vos prospects du contenu qui les informe, et qui prouve votre valeur et l’intérêt de votre offre, c’est bien. Mais encore faut-il savoir si ce que vous publiez atteint effectivement ces objectifs, c’est mieux.

Bien sûr vos webanalytics doivent s’adapter à votre activité, à votre marché et à vos objectifs. Néanmoins voici 8 KPIs génériques toujours utiles pour le suivi de votre content marketing.

1. Nombre de visiteurs uniques

Pour que votre contenu vous ramène des prospects, encore faut-il qu’il soit vu. Le nombre de visiteurs uniques sur 30 jours est un bon standard pour évaluer l’audience de vos publications.

Pensez à évaluer la visibilité des contenus au moment de leur publication, mais aussi après car certains vont générer de l’audience en continu. Parmi mon top 5 à 30 jours on trouve systématiquement des articles anciens qui sont bien positionnés dans Google ou sur des sites à forte audience. Et si vous regardez les tops posts du jour de la colonne de droite (top 5 de vues sur 24 heures) vous en verrez sans doute aussi.

2. Localisation

Pensez à regarder où sont situées les personnes qui s’intéressent au contenu que vous proposez. Cette analyse est souvent faite pour le site dans son ensemble, mais il est intéressant de voir si à ce niveau il y a des différences entre votre contenu informatif, et les autres pages de votre site, surtout si votre activité est localisée dans une zone spécifique.

3. Audience sur les appareils mobiles

Là encore cette analyse est souvent menée sur l’audience générale du site, mais pas sur les seuls contenus. Pourtant ce sont eux qui doivent être le plus accessibles, car ils sont positionnés en amont dans le parcours de vos prospects: quelqu’un qui vous connaît et veut commander peut éventuellement le faire de chez lui s’il n’y arrive pas depuis son téléphone. Quelqu’un qui ne vous connaît pas et qui était intéressé par une de vos vidéos passera à autre chose si il ne peut pas la lire tout de suite.

Analysez donc le trafic mobile sur vos contenus pour voir s’il y a des points bloquants.

4. Taux de rebond et temps passé sur les pages

Ce sont des marqueurs de l’intérêt que suscite votre contenu. Un taux de rebond élevé indique que les visiteurs n’ont pas trouvé ce qu’ils attendaient sur la page, ou au mieux qu’ils l’ont regardé sans vouloir aller plus loin. C’est un problème, de même qu’un temps passé sur les pages trop faible.

A ce sujet, si vous utilisez Google Analytics sachez qu’il est possible de mesurer plus finement le temps véritablement passé sur vos pages, grâce à une de mes fonctionnalités préférées: le suivi d’évènements.

Il vous suffit de lancer un compteur au chargement de la page, et de déclencher un évènement au bout d’un délai de votre choix. En en créant plusieurs (à 10 secondes, à 30 secondes, à 1 minutes, à 3 minutes, etc) vous aurez des fourchettes précises pour les temps de consultations de vos contenus.

Voici un article qui explique comment mettre en place ce type de suivi (il se base sur d’autres articles, donc il faudra lire les sources indiquées) (qui sont en anglais, désolé…) (et il y va y avoir du code, en plus) (mais bon, si vous me demandez gentiment une explication sur un point je vous la donnerai ;)).

5. Pages vues par visite

Cet indicateur mesure l’engagement de vos visiteurs. Plus leur intérêt pour vous et votre contenu va monter, et plus le nombre de pages qu’ils vont regarder pendant leurs visites augmentera.

6. Fidélité des visiteurs

Parmi les visiteurs qui ont lu/vu/écouté votre contenu, combien sont venus à plusieurs reprises sur le site? C’est un autre marqueur d’engagement, encore plus important.

7. Commentaires et interactions

Les internautes ne veulent plus être de simples consommateurs qui se content de prendre ce qu’on leur donne, ils veulent pouvoir échanger avec vous et vous donner leur avis (et bien sûr ils veulent que cet avis sois pris en compte).

Vous devez donc leur permettre d’échanger facilement avec vous, et suivre toutes leurs interactions (commentaires, réponses aux sondages que vous proposez, actions réalisées si vous proposez un jeu, etc).

Le suivi quantitatif est important, mais ne négligez pas le qualitatif: les commentaires sont-ils longs ou courts? Positifs ou négatifs? Avez-vous des visiteurs fidèles qui réagissent régulièrement? Vos visiteurs réagissent-ils plus quand vous les sollicitez? Les axes d’analyse sont nombreux et dépendent de votre stratégie.

8. Partages sur les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont un excellent moyen de développer la visibilité de votre contenu. Ils peuvent même la faire littéralement exploser, parfois en quelques heures. Et si vous sélectionnez bien les communautés dans lesquelles vous faites la promotion de votre contenu, ils vous amèneront une audience ciblée.

Vous devez donc faciliter la tâche de tous ceux qui désirent partager vos publications sur leurs réseaux sociaux de prédilection, grâce aux boutons de partages que l’on trouve désormais partout. Et vous devez ensuite suivre ces partages sur les réseaux sociaux où vous souhaitez être visible.

Ce n’est pas évident au début, mais avec l’expérience vous parviendrez à estimer le nombre de partages auquel vous pouvez vous attendre sur les réseaux qui vous intéressent, en fonction de différents critères (type de contenu, sujet abordé, créneau de publication, etc). Vous pourrez alors en faire un indicateur.

Le but n’est pas de suivre vos partages à l’unité près, mais plutôt de savoir si vos publications ont été accueillies comme d’habitude, ont fait un bide ou au contraire ont beaucoup plu, suivant les réseaux.

Vous aimez cet article?

Recevez toutes les nouveautés par e-mail chaque semaine, avec en prime quelques bons plans exclusifs!


Votre mail ne sera ni vendu, ni échangé, ni spammé.
 

A vous de voir maintenant comment adapter ces indicateurs à votre site et à ce que vous faites.

Mais quoi qu’il en soit, si vous faites du content marketing il vous faut assurer son suivi. Ne vous contentez pas de publier des choses sans savoir si elles intéressent, et si le public que vous attirez est bien celui que vous avez ciblé.

Photo Credit: Search Engine People Blog via Compfight cc


4 réponses à “Content Marketing et Analytics: 8 indicateurs à connaître”

  1. Solal 22 octobre 2013 à 18 h 11 min #

    Ca serait super sympa si tu pouvais donner quelques valeurs repères au dela ou en deça desquelles il faut se faire du souci. Bon j’imagine que ça dépend du type de site et du domaine mais je me dis que quelque soit le type de site, 70% de taux de rebond c’est pas bon. :)

    • Samuel 22 octobre 2013 à 19 h 38 min #

      Il n’y en a vraiment aucune.

      Pour te dire, je ne sais pas si tu rigolais en parlant de 70% de rebonds mais beaucoup de blogs ou de sites basés sur le problem solving (Q&A, wikis, glossaires, etc) sont dans ces eaux-là. Généralement c’est pas optimisé, mais ça n’a rien d’alarmant. Alors que pour un site vitrine ça relève de l’accident industriel :)

      Donc vraiment, même en se limitant au content marketing c’est impossible de donner des fourchettes qui aient du sens, il y a trop de facteurs en jeu.

      Par exemple un truc tout bête: si au lieu de mettre un livre blanc ou une étude de cas au format pdf tu crées un espace dédié sur ton site, les gens viendront voir tes pages au lieu de lire le pdf chez eux. Toutes tes stats seront meilleures, alors qu’en fait ton contenu aura exactement la même visibilité et le même impact.

      Autant pour les bonnes pratiques il faut regarder ce que font les autres, autant pour les stats tu ne peux te baser que sur toi, sauf exception.

      Au fait, je suis passé sur Manabi Anglais, et les derniers posts étaient très anciens. Il faut se remettre au clavier là, ça va pas du tout :D :D

      • Solal 23 octobre 2013 à 16 h 25 min #

        J’aurais du tourner 7 fois ma langue dans ma bouche tiens. :)

        Pour Manabbi ne m’en parle pas, faut que je me botte les fesses (et que je fasse comprendre à ma moitié que je dois aussi bosser le soir).

        • Samuel 23 octobre 2013 à 17 h 34 min #

          Ne lui parle plus qu’en anglais et filme toutes ses réactions, ça fera du contenu marrant et ses progrès réguliers prouveront tes compétences de formateur (si elle le parle déjà bien c’est moins drôle, forcément) :D

          Sinon plus classique, parle lui du voyage que vous ferez grâce aux gains de ta formation :)

Plus dans Webanalytics, Webmarketing
Une fonction Google Analytics utile mais peu exploitée
La tremblante du blogueur, un problème de santé publique
Les 10 principales causes d’échec des sites web
Fermer