20 conseils pour optimiser vos CTA

3 juin

Les Calls To Action (ou CTA) sont des éléments clés de tout bon site web. C’est grâce à eux que vos visiteurs s’inscriront, achèteront, ou feront ce que vous attendez d’eux. Voici 20 conseils pour les optimiser.

Ils nous viennent d’une présentation de HubSpot, un éditeur de logiciels bien connu dans l’univers du webmarketing.

Pour l’anecdote, ce sont eux qui sont à l’origine du terme inbound marketing, que tout le monde emploie à tort et à travers et que l’on présente comme quelque chose de nouveau alors que l’idée (informer ses prospects pour nouer une relation avec eux et démontrer son expertise) n’a en fait rien d’original.

Quoi qu’il en soit ils savent de quoi ils parlent quand il s’agit de marketing internet et leurs conseils sont donc bons à prendre. Les voici (ainsi que la présentation).

1. Pas de bouton ‘Valider’

Bannissez les termes techniques (valider, s’inscrire, etc) de vos boutons, et préférez-leur des verbes d’action, qui évoquent la valeur ajoutée pour le visiteur (télécharger le guide, recevoir les vidéos, etc).

2. Ne cachez pas vos CTAs

Placez-les là où les yeux des visiteurs vont le plus, au dessus de la ligne de flottaison. Pour ma part je nuancerais ce conseil: il faut quand même en dire suffisamment au lecteur avant de lui demander d’agir.

Et par ailleurs les études montrent que le gros des abandons de pages se fait au début, dès les premières secondes, ensuite les lecteurs intéressés font défiler la page. Vous ne perdrez donc pas beaucoup de vues en plaçant votre appel à l’action un peu plus bas.

3. Changez de couleurs pour vos CTAs

Utilisez des couleurs vives et qui contrastent avec tout le reste.

CTA Mailjet

4. Ne soyez pas discret

Vos appels à l’action doivent se voir. N’hésitez donc pas à les faire bien grands et bien voyants.

5. Ne faites pas de CTA plat

Vos boutons doivent avoir l’air cliquables. Donnez-leur du volume avec des effets de reflet ou d’ombrage, ou encore un biseautage. Vous pouvez également les faire changer en fonction de leur état (quand le curseur passe dessus, et quand ils sont cliqués).

6. N’utilisez pas vos CTAs à mauvais escient

Vos appels à l’action doivent être alignés sur ce qui intéresse vos visiteurs, et sur ce dont ils ont besoin. Quelqu’un qui arrive sur une landing page et visite votre site pour la première fois n’a probablement pas encore envie de vous acheter quelque chose.

Et inversement, si quelqu’un vient de vous passer commande il y a probablement mieux à faire que lui proposer votre newsletter, comme s’il venait de débarquer.

7. Soyez concis

Vos appels à l’action doivent être clairs, simples, et débarrassés de tout verbiage inutile.

8. Soyez percutant

N’employez pas de mots vagues ou peu dynamiques. Vos textes doivent convaincre et appeler à l’action (étonnant, n’est-ce pas ;)), vous devez donc être explicite sur la valeur que vous proposez au lecteur.

9. Ne survendez pas

Ce point est très important. Vous devez mettre en avant toute la valeur que vous proposez, mais ne promettez pas la lune juste pour obtenir des conversions. Le lecteur doit espérer ce que vous allez lui donner, ni plus, ni moins.

10. Soyez cohérent

Votre CTA doit orienter le visiteur vers une page dédiée (page d’inscription, page de vente, etc) qui doit impérativement reprendre le vocabulaire que vous avez utilisé auparavant.

Pas plus tard qu’hier j’ai encore vu un site qui ne respectait pas ces deux points. Il incitait les visiteurs à s’inscrire à des évènements, sans leur mettre de lien vers le formulaire d’inscription. Pire, le formulaire en question ne parlait plus d’évènement, mais de créer son compte sur le site!

J’ai du demander au propriétaire du site si c’était bien ce formulaire que les gens étaient censés remplir, et comme vous pouvez l’imaginer personne ne s’était inscrit.

Ne faites pas cette erreur, et ne négligez pas non plus ce qui se passe après l’action: une page de remerciements écrite à la va-vite (ou pire, rien du tout) donne l’impression que maintenant que vous avez eu ce que vous vouliez votre visiteur ne vous intéresse plus.

11. Trop de CTA tue le CTA

Ne mettez qu’un seul CTA principal par page, et éventuellement un CTA secondaire.

12. Inspirez confiance

Utilisez des données chiffrées (enquêtes, évaluations, etc) ou des témoignages de clients pour prouver ce que vous avancez.

13. Mettez vos CTAs en avant

Incitez vos prospects à agir chaque fois que vous interagissez avec eux: sur les pages de votre site mais aussi sur les réseaux sociaux, dans vos emailings, dans vos pages de remerciement, etc.

14. Ne gardez pas les mêmes CTAs trop longtemps

Dans ce domaine du web marketing comme dans beaucoup d’autres, vous devez tester et essayer d’améliorer ce que vous faites en permanence. Testez en permanence votre design, vos textes et le placement de vos appels à l’action pour savoir ce qui marche le mieux.

15. N’oubliez pas le SEO

Optimisez vos textes, mais aussi vos images grâce à l’attribut ALT.

16. Évitez le Flash et les animations compliquées

Pensez aussi aux appareils mobiles et à leurs écrans divers et variés.

17. Ne pensez pas qu’à votre marketing

Prenez soin d’offrir à vos prospects des choses de valeur en échange de leur engagement. Développer votre relation avec eux est tout aussi (et même plus) important que récupérer leurs coordonnées, ou obtenir un rendez-vous avec eux.

18. Ne montrez pas le même CTA à tout le monde

Le webmarketing marche s’il est personnalisé. Utilisez du contenu dynamique, en fonction des prospects à qui vous vous adressez.

Vous pouvez les segmenter suivant les pages qu’ils visitent, l’endroit d’où il proviennent (réseaux sociaux, site référent, SEO, etc), la mailing liste à laquelle ils se sont inscrits, les messages qu’ils ont choisis de recevoir, et sur de nombreux autres critères.

19. Un CTA a besoin d’espace

Ne placez pas vos appels à l’action dans de petits espaces, au milieu de votre contenu, pour mettre un maximum de choses sur une seule page. Laissez au contraire un maximum d’espace vide autour d’eux, pour qu’ils ressortent bien, quitte a mettre moins de contenu sur chaque page.

20. Ne vous torturez pas avec le design

Ce qui fait réellement passer à l’action, c’est le texte. Celui qui est autour du bouton, et celui qui est dessus. Pour le reste, tant que le CTA est bien voyant et pas trop brouillon tout va bien.

 

Vous aimez cet article?

Recevez toutes les nouveautés par e-mail chaque semaine, avec en prime quelques bons plans exclusifs!


Votre mail ne sera ni vendu, ni échangé, ni spammé.
 

10 réponses à “20 conseils pour optimiser vos CTA”

  1. Jacques TANG 3 juin 2013 à 17 h 57 min #

    Le CTA permet de passer l’intérêt du lecteur à la conversation avec vous. Ne jamais oublier d’engager la conversation!

    • Samuel 3 juin 2013 à 19 h 22 min #

      Bonjour,

      Le CTA dépend de l’objectif qu’on a assigné à la page. Mais vous avez tout à fait raison sur la nécessité pour tout site web de favoriser la conversation avec ses visiteurs. De nos jours la communication se fait dans les 2 sens.

  2. Jay Pasdenom 4 juin 2013 à 15 h 19 min #

    Bonjour,
    Le principe du CTA est bien expliqué dans ton article, tous les points sont exactes. Je ne me connais pas vraiment en CTA étant donné que j’ai appris ce terme que récemment, mais je pense qu’il ne faut pas mettre un bouton sur chaque page, mais mettre un bouton uniquement quand cela est important (pour le panier des e-commerce, pour lancer une vidéo, pour entrer sur une page importante, etc…). Le reste devrait donc se faire via menus ou CTA secondaire, si c’est comme ça que tu appelles ça.
    En tout cas, merci pour ton article, je l’ai bien aimé!

    • Samuel 4 juin 2013 à 18 h 26 min #

      Salut à toi, lecteur anonyme et adepte des locations de vacances :)

      Toutes tes pages ont un objectif, elles veulent toutes faire réaliser quelque chose à ceux qui les lisent (le but n’est jamais qu’ils attendent là où qu’ils partent). Donc il y a toujours matière à mettre un CTA. Mais tu as raison, ça n’est pas forcément un gros bouton.

  3. Benji 6 juin 2013 à 10 h 37 min #

    Bonjour,
    Je tiens à te remercier pour cet article, je le trouve excellent et en plus, il est orienté sur le Call To Action! J’ai déjà eu l’occasion de lire pas mal d’article dessus, le tiens est assez complet et sympathique à la lecture!
    Je me suis toujours demandé pourquoi les boutons présentés dans ce type d’article sont tous très ressemblants, c’est surement parceque ce design de bouton marche beaucoup! Sur de nombreux site, les boutons sont dans ce style!

    • Samuel 6 juin 2013 à 11 h 14 min #

      Pour le coup il faut remercier HubSpot, parce que je me suis basé sur leur présentation.

      Et oui, si beaucoup de sites ont les mêmes boutons c’est parce que sur le web comme ailleurs on copie ce qui marche. Parfois même sans se demander pourquoi ça marche et si c’est adaptable ailleurs, mais ça c’est un autre sujet :)

  4. Zakia 21 juin 2013 à 16 h 35 min #

    Pour une page d’inscription, je ne vois pas pourquoi le verbe « s’inscrire » n’est plus conseillé?
    Pour le point concernant les appareils mobiles, c’est bien de le mentionner car le trafic mobile se multiplie de temps en temps.
    Merci pour la présentation à l’air anglais. J’ai vu la traduction en français au niveau du blog euklide.

    • Samuel 21 juin 2013 à 17 h 27 min #

      Parce que comme pour tout discours commercial, on a de meilleurs résultats en insistant sur ce que le prospect va obtenir, plutôt que sur ce qu’il devra faire en échange.

      « S’inscrire » ça lui rappelle juste qu’il va encore donner son e-mail à quelqu’un, il vaut mieux qu’il pense au cadeau qui l’attend après.

Trackbacks and Pingbacks

  1. Séléction de 43 articles à lire - 18 juin 2013

    [...]  http://www.kafeinemarketing.com/cta-20-conseils/ [...]

  2. 20 conseils pour optimiser vos Appels à l’Action - 21 juin 2013

    [...] Et comme certains se sont « plaints » que certaines de mes adaptations ( ou réalisations ) sont donnés sans explication, j’ai le plaisir de vous informer que Samuel sur le blog Kaféine a développé ces »conseils ». [...]

Plus dans Design, Webmarketing
Tuto design: Collapsing divs avec jQuery
Voici d’où viennent vos clients
Vos visiteurs écoutent WIIFM
Fermer